Slow life : 4 idées pour ralentir en vacances

La « slow life » est une contre-culture qui s’oppose au « fast living ». Le but ? Reprendre possession de son emploi du temps. On refuse les journées frénétiques en adoptant un itinéraire « bis », sans pour autant s’isoler des autres. On quitte le virtuel pour le réel et on mise davantage sur la qualité que sur la quantité.

Après le confinement, nombreux sont ceux qui veulent continuer à prendre le temps de vivre à leur rythme. Et si on profitait justement des vacances, pour ralentir la cadence ? Ralentir, c’est bon pour notre mental et notre corps alors on en profite sans limite. L’été est une pause bien méritée et nécessaire pour se ressourcer. Alors on se fixe comme objectif de:

  • Reprendre le plus sereinement possible à la rentrée;
  • Repartir du bon pied jusqu’aux prochaines vacances;
  • Eviter de replonger dans le rythme effréné des jours précédents les congés;

Voici quelques conseils « slow life »:

Libérer son planning

Tout le long de l’année, nous organisons nos vies en fonction de nos obligations sociales et professionnelles sans tenir compte de nos besoins. Et si on inversait les règles en ne planifiant rien du tout ? L’idée ? Profiter de longs moments où rien n’est programmé pour vivre sans stress ni contraintes: traîner en pyjama, lire un livre, préparer un bon petit déjeuner et se recoucher, faire des mots croisés ou une bonne sieste…bref prenez rendez-vous avec vous-même !

S’il est difficile pour vous de vous laisser aller, alors cela peut provenir d’un défaut d’organisation ou aussi d’un manque de perspective. Il faudra peut-être deux, trois jours pour que le stress retombe. Pour apprendre à lâcher prise je vous invite à lire l’article suivant https://www.gracecoaching.fr/a-quand-remonte-votre-dernier-je-lache-prise/

 

Déconnecter

Être joignable H 24, regarder son Instagram sur le transat, à la plage, au lit ou aux toilettes : l’hyper-connexion est épuisante. Une pause s’impose ! Pendant les congés, on essaie de moins consulter les réseaux sociaux. On ne regarde plus ses mails, on met son téléphone en mode avion. L’intérêt ? Réduire les sollicitations superflues, chasser le stress et revenir à l’essentiel.

 

Se promener sans but 

Tous les jours, nous faisons le même trajet plus ou moins vite : maison – travail / travail – maison. En vacances, on ralentit, on redécouvre le plaisir de la balade, sans but ni soucis d’arriver à l’heure : flâner au gré de son humeur, jouer le touriste dans sa propre ville, lever le nez pour regarder le ciel, le paysage, être à l’écoute de ses besoins tout simplement. Faire les choses par plaisir et non par obligation.

 

S’occuper de soi

Dans la semaine, on prend rarement le temps de s’occuper de soi mais en vacances c’est l’occasion de se chouchouter. On ne regarde plus sa montre. On s’enferme dans la salle de bains avec de la musique. On se réserve un soin du corps, un massage…On profite de soi tout simplement pour recharger les batteries. Prenez soin de vous car personne ne le fera aussi bien que vous !

« C’est par le bien-faire que se crée le bien-être. »

elit. nec risus. mattis leo felis ut commodo ut